Voyages: Dublin - Montréal

  • 12 mars 2002
Salle de concert Oscar-Peterson — Université Concordia
7141, rue Sherbrooke Ouest — Montréal, Québec

Présentation

Jusqu’au 16 mars 2002

Dossier de presse

Irish-Quebec Concert Raises Profile of New Music

Par Robert Scalia in Concordia’s Thursday Report (Québec), 14 mars 2002

Voyages Dublin-Montréal

Par Dominique Olivier in La Scena Musicale #7:6 (Québec), 1 mars 2002

Les Concerts M, très actifs ces temps-ci, offrent en mars un événement-échange très stimulant avec des musiciens d’Irlande. Les concerts Voyages Dublin-Montréal seront présentés du 12 au 16 mars à la salle Oscar Peterson de l’Université Concordia. Au programme, il y aura quatre concerts (dont un électroacoustique, en collaboration avec Réseaux), une vingtaine de compositeurs, plus de 25 œuvres, dont une dizaine de créations et plusieurs premières montréalaises, 6 conférences… Le 13, le Quatuor Bozzini interprétera des pièces des Montréalais Scott Godin, Jean-Franç ois Laporte et Jean Lesage et des Dublinois Gerald Barry, Raymond Deane et Barbara Ellison; le 14, le concert électro nous fera à son tour voyager entre les deux villes, avec des œuvres des Montréalais Robert Normandeau et René Lussier (sa Chronique irlandaise) et des Irlandais Roger Doyle et Conor Curran. L’Ensemble Crash, de Dublin, rendra la pareille au Quatuor Bozzini en jouant les Montréalais Michel Frigon, Michel Gonneville et Marie Pelletier avec, également, des œuvres de compositeurs dublinois. Cette semaine d’activités se terminera par un concert conjoint de l’Ensemble Bradyworks (l’autre entité des Concerts M, avec le Quatuor Bozzini) et Vox 21 (de Dublin), où l’on entendra des pièces de Frédéric Roverselli, Ana Sokolović, Tim Brady et Ben Dwyer. Les liens qui unissent les deux villes sont de plusieurs ordres, que l’on pense à la situation politique, économique, aux problèmes d’identité culturelle et à la présence de compositeurs pionniers. Ce programme d’échanges institué par les Concerts M se poursuivra donc et amènera nos musiciens en Irlande à l’automne 2003, pour la reprise de l’événement. On ne peut qu’applaudir l’initiative de cette société de concerts qui donne un nouveau souffle au milieu de la musique contemporaine par son énergie, par l’audace de ses projets et par son ouverture à des répertoires variés.